L’Institut International de Pédagogie Clinique

di Claudio Rau
Pedagogista Clinico®

La conclusion des travaux de concertation entre le fondateur de la Pédagogie Clinique et directeur scientifique de l’ISFAR, le Prof. Dr. Guido Pesci et le Dr. Caludio Rao, actuel président de l’ ANPC-Belgique.
Cette rencontre, qui a eu lieu à Florence (Italie) l’été dernier, a mis à jour les lignes directives de l’Institut International de Pédagogie Clinique (présent également en Amérique Latine) au niveau éuropéen et a debouché sur la création de l’association qui a son siège à Bruxelles
LA PEDAGOGIE CLINIQUE : REPONSE NOUVELLE A
DES PROBLEMES ANCIENS
Nouvelle science au service de la personne, de son épanouìssement et de sa réussite, la Pédagogie Clinique apte è valoriser et promouvoir la personne dans toute sa complexité socio-existentielle, dans son unicité. Une sorte de « gaullisme pédagogique » confiant dans les facultés de chaque individu.
En effet, des nos jours, beaucoup de personnes souffrent de ce «mal de vivre » qui engendre des problèmes relationnels, des difficultés dans les rapports avec les proches, et des troubles qui vont de l’insomnie jusqu’aux niveaux, plus profonds, de l’émotivité et de l’affectivité, sans pour autant franchir la frontiere avec le « pathologique » (domaine, celui-ci, des psys et des différents «aides»).
La Pédagogie Clinique, tout en ayant ses propres méthodes, se situe au carrefour des chemins de plusieurs disciplines. Les Pédagogues Cliniciens sont formés par l’Institut dirigé par le professeur Guido Pesci, fondateur de cette nouvelle approche dont le précurseur fut Gonnelli-Cioni (en 1800). Leur parcours prévoit, après un doctorat en pédagogie ou en psychologie, un « master » de 400 heures étalées sur 3 ans avec un stage d’observation sur le terrain. L’ANPC (Association Nationale des Pédagogues Cliniciens) regroupe ces professionnels de l’éducation et les soumet à un code déontologique bien défini.
Le Pédagogue Clinicien intervient dans des cas trèsdifférents, touchant aux domaines soit clinique que pédagogique. Il peut opérer à còté du logopède dans la prévention et le traitement des troubles du langage, à còté du médecin et du psychologue dans les cas des troubles émotionnels et relationnels dus à des accidents, maladies, interventions chirurgicales ou autres, mais il intervient aussi dans les écoles, pour appuyer le professionnalisme du corps enseignant. Son action s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes et aux personnes àgées.
Ce professionnel de l’Education étudie et prend en charge la personne dans sa globalité, en refusant de la réduire aux troubles dont elle souffre ou è la maladie dont elle est porteuse. C’est une « approche globale » qui, avant de s’attacher au symptòme, va écouter la personne.
Par des entretiens non directifs et par la simple observation, le spécialiste encourage et entraîne la collaboration active du client à sa propre prise en charge: le mot éducation ne nous vient-il pas du latin « exducere » qui veut dire « tirer dehors»?
Le Pédagogue Clinicien aide è cette écoute de soi-méme, mais c’est le client, et lui seulement, qui connaît le chemin à emprunter: c’est lui qui doit (ré)apprendre à s’écouter, à s’autoriser ; bref : à se ré-brancher sur la vie.
Techniques, méthodes et matériaux sont congus par l’équipe du professeur Guido Pesci, testés par l’Institut International de Pédagogie Clinique et édités par l’ISFAR, (Institut de formation et de recherche) basé à Florence.

 

error: Contenuto protetto !!